CULTURE SILVO-PASTORALE

ET RELIGIEUSE

Comme dans de nombreuses stations de montagne, même à Antey-Saint-André les coquins, les greniers, les fours, les moulins et les laiteries sont encore aujourd'hui des bâtiments "témoins" qui démontrent comment l'agriculture et l'élevage étaient les activités principal économique jusqu'à la seconde moitié du XXe siècle, lorsque le tourisme et les vacances ont révolutionné l'usage du territoire et incité les Antesans à devenir des opérateurs touristiques. Beaucoup d'entre eux, récemment rénovés, sont utilisés lors de fêtes patronales ou en conjonction avec des événements gastronomiques et œnologiques

- Four Buisson;
- Four et produits laitiers Cerian;
- Four Chaillen;
- Four Fiernaz;
- Four Navillod;
- Four Noussan;
- moulin de Fiernaz.


Un autre témoignage de l'activité agrosilvopastorale est le "Ru du Pan Perdu", un aqueduc datant probablement de 1300 dont les arcades majestueuses appuyées contre la montagne sont encore clairement visibles aujourd'hui.

Le territoire d'Antey-Saint-André, en plus de l'église paroissiale dédiée à Sant'Andrea datant du milieu du XVe siècle, connue pour le clocher (donjon) et pour la porte réalisée avec des panneaux de noyer sculpté à la pointe de diamant et autres décorations de style baroque, elle abrite de nombreuses chapelles et oratoires, témoignage de l'importance de la religion dans la vie traditionnelle des petites communautés alpines:

- Chapelle Buisson;
- chapelle de Cerian;
- chapelle de Chaillen;
- chapelle de Fiernaz;
- chapelle d'Hérin;
- chapelle de Lod;
- chapelle de Navillod;
- chapelle de Petit-Antey;
- chapelle de Ruvère (privée);
- oratoire d'Avout,
- l'oratoire du Grand Moulin;
- oratoire des mensonges;
- oratoire de Lillaz.